Tuesday, January 25, 2011

La Tour, prends garde.

Les Enervés de Jumièges.
Evariste Vitale Luminais




Garde Fou


Horla Patrie


Tous les beaux gardiens de mes secrets
Et les sentinelles de mes palais

,Dorment peu.

Tour de ronde de mes défauts,
Tranchées profondes auront ma peau

, et d'autre.


Et je sentirais les braises aux larges pieds de mes falaises,
Je me tiendrais au garde-à-vous

prends garde , fou.




Tous les beaux jardins de mes regrets
resteront fermés à tout jamais.

J'oublierais la clef dans mes souvenirs,
même un bélier ne pourra les ouvrir.

Et je sentirais le fer s'immiscer dans mes meurtrières,
Une armée au garde-à-vous

regardes, fou.




Mais voilà l'été et je me lasse,
Je ne sais que faire de toute cette place.


Je regarde passer le gras des jours.


Le temps défile en haut des tours.





1 comment:

Cedric said...

Je découvre la chaussette en laine... Toujours un train de retard moi :)

Toujours rafraîchissant de découvrir tes créations !

C